samedi 12 mai 2012

Les enfants foutent le camp.

C’est en Bretagne
Que, pousser par qui par quoi
Les enfants foutent le camp.
Qu’est ce que ça veut dire d’être breton
Quand on vit à Saigon ?
La terre, ou le vent, ou la mer
Nous transportent.
Pourtant, là, au coeur
Un grain de sel incrusté
Fait écho
D’une matrice
D’un plan
D’une rivière.

C’est en Bretagne
Que, pousser par qui par quoi
Les enfants foutent le camp.






Retour aux Champs - Bulat



C'est mon mentor, le dessinateur Alain Goutal qui la première fois m’invita à la foire aux chevaux du trait et du postier breton de Bulat- Pestivien qui a lieu en septembre de chaque année. La foire aux chevaux de trait ou postier breton est aussi le coup d’envoi de la saison de la vente des poulains et réunie les plus grands éleveurs de la Bretagne. Bulat m’a donné bien du plaisir, j’y ai mangé les meilleures boîtes de sardines du Monde en compagnie du photographe Fabrice Picard, j’y ai bu les meilleurs bocks de bière de Bretagne en compagnie d’amis espagnols, j’y ai vu par un froid hiver, du haut de la flèche de l’église l’une des vues les plus impressionnantes des menés Bretons et c’est aussi là qu’en compagnie d’Yvette et de ma compagne d’alors que j’ai appris à danser les quadrilles irlandaises (avant que l’on se produise tous ensemble dans une discothèque de Dingle, Daingean Uí Chúis).  J’ai aussi quelques histoires tristes, notamment celle concernant un conducteur de camion de lait qui en 1996 s’est pris un mauvais virage, mais pour aujourd’hui seul le souvenir de cette foire aux chevaux m’intéresse. Allez hop, au galop et en musique!



Vue sur São Jorge, sur le Tage et, par temps clair, sur l’Alentejo

Vue de l'appartementde la rue Ilha Terceira dans lequel nous avons vécu deux ans de doux moments, ma mie (pas grosse la mie mais costaude quand même) et moi, avant que nous émigrions vers Baltimore, cette ville aux avenues fades et aux boutiques sans saveurs (ou l'inverse).


" Que Lisbonne est jolie.
La fumée des vapeurs
Sous la brise mollie
Prend des formes de fleurs.

Nous irons à Lisbonne
Ame lourde et cœur gai,
Vous que nul ne pardonne,
Lionne rousse aux aguets.

Semez, semez la graine,
Je connais la chanson
Que chante la sirène
Au pied de la maison.


Nous irons à Lisbonne
Ame lourde et cœur gai,
Cueillir la belladone
Aux jardins que j’avais". 

Extrait de Lisbonne
Poême de Robert Desnos, 1931.

De Lisbonne, deux autres photographies prises en 1990; la première fut prise à partir de la Pensão Beira-Mar située au 4ème étage d’un immeuble du Terreiro do Trigo. La vue était complète sur le Tage jusqu’au jour où un incroyable cargo américain s’est arrimé sur le quai d’en face, empêchant quiconque d’admirer la butte où se tient la petite cite de Palmela, qui a l’une des bibliothèques les plus jolies entre Lisbonne et Setubal.  
La seconde fut prise à partir d’une autre pension familiale située sur la Praça das Cebolas, qui donne aussi sur le Tage. En 1990, quatre années après l’entrée du Portugal dans la CEE, vivre à Lisbonne était encore une bénédiction pour qui désirait échapper à cette vie soupe au lait made in France.

Et puis tiens, d’un seul coup me vient une super envie d’aller casser la croûte à Setubal, dans ce petit restaurant près du port. Poisson sardine ou grosse pièce de morue, peu importe, le patron s’est y faire.




Angels&Demons

Comment expliquer l'utilisation de la 3D, les objets trouvés en particulier, à vos élèves?
A short explanation for my Studio Remix class at Mica, 2007/2008. That class was dedicated to 3D materials.


mardi 1 mai 2012

Taeeun Yoo

You are a Lion est une série de splendides illustrations réalisées par Taeuun Yoo, une camarade artiste super cool et talentueuse. Sur 4 pages, Taeun expliquent en quelques mots et images quelques positions de Yoga: Lion, Grenouille – Serpent – Papillon – Chat - Chien. 
Allez, je confesse : depuis que Taeuun m’a offert son livre lors de sa visite à MICA (Elle fut mon invité pour la fin d’année des Seniors), j’ai essayé au moins une fois chaque position. 
Mais ma position préférée est encore celle du Paresseux ! Et je ne suis pas sûr que ce soit du Yoga. Banzai!



Fanta et Ousmane en route

Blues sous le soleil de Sanam.

Surrender by Warren Linn

Un petit livre réalisé par le génial Warren Linn, homme libre et camarade artiste.
Alors que nous étions tous deux attablés dans le wagon-bar du train Washington – NY et que nous contemplions la beauté de la lumière naissante sur les eaux de la baie de Delaware, Warren m’en a offert un exemplaire. Warren est un fou furieux du dessin. Ses carnets de croquis sont peuplés d’innombrables croquis tous plus beaux les uns que les autres. 




Surrender
My good Life
For bad 
Lookin'
4 U

Le texte de Pete Townshend (The Who/Bargain), sert de prétexte à une série de dessins-collages


vendredi 20 avril 2012

jeudi 12 avril 2012

Antoine Hokusai

Le candidat Antoine Dodé posant à côté de sa voiture officielle en papier mâché à Washington.  
Antoine, qui est aussi par ailleurs mon aide de camp à MICA pour ces mois d'Avril et de Mai 2012, avait rendez-vous cet après-midi-là, avec un Japonais nommé Katsushika Hokusai. 

Après nous avoir épuisé pendant une bonne cinquantaine de minutes à cheminer dans les rues du quartier situé à l’arrière du Capitol, Hokusai a souhaité à tout prix à nous payer une bière et nous a invité à nous asseoir à une terrasse de café. Ce n’est qu’ensuite qu’il a commencé à évoquer son usage des pinceaux…


mardi 10 avril 2012

La forteresse Pratt

l’arrivée à la forteresse Pratt.
J'ai jamais su dessiner les chevalles.


samedi 7 avril 2012

Volcan de paille



Enfouie dans la paille, voici ce que l'on peut entendre.

Il suffirait de presque rien
Peut-être dix années de moins
Pour que je te dise "Je t’aime"
Que je te prenne par la main
Pour t’emmener à Saint-Germain
T’offrir un autre café-crème

Mais pourquoi faire du cinéma
Fillette allons regarde-moi
Et vois les rides qui nous séparent
A quoi bon jouer la comédie
Du vieil amant qui rajeunit
Toi même ferais semblant d’y croire

Vraiment de quoi aurions-nous l’air
J’entends déjà les commentaires
"Elle est jolie, comment peut-il encore lui plaire
Elle au printemps, lui en hiver"

Il suffirait de presque rien
Pourtant personne tu le sais bien
Ne repasse par sa jeunesse
Ne sois pas stupide et comprends
Si j’avais comme toi vingt ans
Je te couvrirais de promesses

Allons bon voilà ton sourire
Qui tourne à l’eau et qui chavire
Je ne veux pas que tu sois triste
Imagine ta vie demain
Tout à côté d’un clown en train
De faire son dernier tour de piste

Vraiment de quoi aurais-tu l’air
J’entends déjà les commentaires
"Elle est jolie, comment peut-il encore lui plaire
Elle au printemps, lui en hiver"

C’est un autre que moi demain
Qui t’emmènera à St-Germain
Prendre le premier café crème
Il suffisait de presque rien
Peut-être dix années de moins
Pour que je te dise "Je t’aime"

Paroles: Jean-Max Rivière. Musique: Gérard Bourgeois 1968